Mes 5 réflexes pour travailler mon mental


Article réédite le 13/03/2019

On me demande très souvent comment je fais pour être discipliné sans avoir quelqu’un sur mon dos, pour me motiver seul sans encouragement et sans soutien. Comment je fais pour rester régulier lors de mes séances d’entraînements même quand je n’ai pas le moral ou quand la météo ni l’environnement ou les conditions ne sont pas au rendez-vous.

Depuis fort longtemps j’applique ces réflexes quotidiens pour renforcer mon mental. Je vais expliquer ici ma technique pour adopter les réflexions et les actions pour augmenter, renforcer et croître son mental à toute épreuve. Le mental est comme un muscle, plus tu adopteras ces réflexes, plus ton mental grandira et se renforcera davanrage. Imagines-toi une vie avec un mental à toute épreuve là où les échecs ne seront qu’une formalité pour toi : Une vie bien plus épanouie, plus d’opportunité et agréable ! Une vie bien meilleure !

Je te présente alors mes 5 réflexes que j’adopte très régulièrement qui me permet d’entretenir et de renforcer mon mental toujours plus :

SOMMAIRE
1) Rebondir après un échec
2) Minimiser le confort
3) Dépendre que de soi
4) Finir jusqu’au bout
5) Exploser mon potentiel dans les situations critiques
Conclusion

1) Rebondir après un échec
A chaque échec, peu importe ce que c’est. Je fais en sorte de rebondir, d’apprendre et d’en tirer leçon, puis recommencer et répéter jusqu’à réussir. C’est ce que j’appelle rebondir après un échec (ou revenir plus fort après échec). Je ne m’arrête jamais à un seul échec, j’essaye toujours encore et encore jusqu’à sa passe ou que sa marche ! Tu dois voir l’échec comme une opportunité de passer à un niveau supérieur et non comme un obstacle. Plus tu auras atteint un bon quota d’échec, plus tu en seras immunisé. Si tu arrives à voir l’échec comme une source d’apprentissage, tu auras déjà fais un grand pas.

2) Minimiser le confort
Lorsque j’ai un choix à faire, j’essaye de choisir le choix le moins facile et le moins confort possible. J’évite la facilité dès que possible. Ceci me permet grandement de travailler mon mental et de moins appréhender la difficulté. Ce qui renforce grandement mon moral. Car, à force d’avoir du confort, cela fera effet inverse.

3) Dépendre que de soi
Quand je me retrouve dans une situation compliquée, je fais en sorte de me débrouiller seul sans aide extérieure. En agissant ainsi je prends l’habitude de me sortir de toute galère seul sans aide. Le but est d’agir seul en automne le plus possible. Mon mental alors se porte très bien. C’est pour quoi aujourd’hui j’ai l’habitude de ne dépendre que de moi même et de ne rien d’attendre des autres. J’ai ce réflexe de me botter le cul seul. J’utilise également très peu d’outil externe tel que la musique, vidéo ou autres.  Ces outils là ne vous aide pas à renforcer votre mental. Certe, la musique vous motivera et vous donnera l’énergie mais au détriment du renforcement de votre mental. Avec trop de confort et d’outil « booster » votre moral ne peux pas être mis à l’épreuve et vous ne pouvez pas progresser.

4) Finir jusqu’au bout
J’ai ce réflexe également de toujours finir ce que j’ai commencé. Particulièrement lors de mes séances d’entraînement. Peu importe l’intensité, la météo ou le nombre d’exercice et la durée. Je finis toujours ce que j’ai planifié au départ même si cela peut me prendre jusqu’à 4h. Quand tu pars du principe de toujours finir peu importe la situation : tu renforce ton mental sans t’en rendre compte.

5) Exploser mon potentiel dans les situations critiques
Mon mental est mis à rude épreuve non pas lorsque je suis en pleine forme, en bonne situation ou en possession de tous mes moyens, non bien au contraire. C’est dans les moments les plus difficiles et les plus extrêmes que ton mental en général sera mis à rude épreuve et qu’il se renforcera à pleine puissance. Par exemple, lors d’un footing long. Il est très fréquent pour beaucoup, que c’est pendant la dernière grande ligne droite l’étape la plus difficile. Le coureur a fait 15 km et a seulement les derniers 200m il commence à être sérieusement essoufflé et dans sa tête il commence même à douter à s’arrêter ou non.

Et bien justement c’est à ce moment-là que le mental joue un rôle important. C’est à cet instant où justement j’accélère mon rythme de course de plus en plus et me donne à + 200% de mes moyens. Je force et me donne plus qu’à fond qu’au début lors des moments où c’est le plus difficile. C’est pour quoi pour ma part, je rencontre rarement ce fameux problème de « dernière ligne droite = difficile ». J’ai tellement pris l’habitude de forcer comme un fou dans les situations extrêmes que j’en suis devenu immunisé un mental renforcé comme jamais. Aujourd’hui, je continue toujours d’agir ainsi.

J’ai toujours une citation en tête de David Laroche (coach en passage à l’action et en confiance en soi) « La clé de la réussite, c’est de continuer alors qu’on souhaite abandonner »

Conclusion:
Voici mes 5 réflexes que j’adopte dans la vie de tous les jours. Il  faut donc comprendre qu’il ne faut jamais abandonner, ne rien lâcher et voir l’échec comme une leçon. A force d’échec, tu en seras totalement immunisé à force d’y faire face et à chaque chute tu en tireras en expérience tu sauras comment réagir à chaque fois et tu apprendras à connaître tes limites également.

Dis toi que si tu abandonnes maintenant, tu abandonneras le reste de ta vie. Alors c’est maintenant ou jamais. Adopte et pratique ces réflexe jour après jour jusqu’à que cela devienne instinctif et automatique. A l’heure actuelle, je continue toujours d’appliquer ces 5 réflexes fondamentaux. Pour moi le mental est aussi important que la santé. Elle est une clé essentielle à la réussite de sa vie personnelle. Avoir un mental de fer, te servira dans tout les domaines de ta vie, sentimentale, familiale, pro, etc

Ce qu’il faut alors retenir, c’est que plus tu te met en galère, plus tu renforces ton mental. Donc même si tu as l’impression d’être dans une situation compliquée pour rien, tu augmentes ton mental, alors n’abandonne jamais!